Les espérances planétariennes

Chili : 1 policier mort, 42 autres blessés, 350 arrestations

« La violence accaparé les quartiers pauvres de la périphérie de Santiago, où des barricades ont été levées et littéralement isolées de vastes zones urbaines. Les manifestants avec le visage dissimulé ont attaqués la police avec des armes à feu, y compris des fusils d’assaut M-16 et des pistolets à vision laser.

La présidente chilienne, Michelle Bachelet, a répudié hier la violence survenue dans des quartiers périphériques de Santiago dans la nuit de mardi, qui a fait un policier mort et 42 effectifs blessés, en plus d’environ 350 détenus, dans le cadre d’un nouvel anniversaire du coup d’État de 1973. « Il est inacceptable que lors d’une date qui a un sens pour les Chiliens, celui de voir comment nous sommes capables de vivre en démocratie et de continuer de construire un pays plus juste, mais à la fois plus démocratique, il y ait des actes de violence comme ceux que nous avons vu », a dit Bachelet.

Le sergent Cristian Vera, 36 ans, qui a reçu un coup de feu dans la tête, est mort hier à l’aube dans l’hôpital des Carabiniers, dans lequel il est rentré après avoir été blessé par des inconnus dans le quartier de Pudahuel, à l’ouest de Santiago. Dans le même centre asistencial 42 autres policiers ont été internés, quatre d’entre eux dans des états graves, après avoir reçu différentes blessures lors de violents incidents qui se sont étendus jusqu’à l’aube. Au total, durant la nuit on a enregistré plus de 300 arrestations dans tout le pays, dont 206 à Santiago où se sont concentrés les troubles.

« Les faits n’ont pas de relation avec la commémoration de la tragique date du 11 septembre », a affirmé Bachelet. Le gouvernement de la présidente socialiste a promis « tout le poids de la loi contre le lumpen », comme l’a dit le porte-parole officiel, le ministre Ricardo Lagos Weber.

Pagina/12, 13 septembre 2007. Traduction : http://amerikenlutte.free.fr

Publicités

septembre 17, 2007 Posted by | 4-Leur société, 5-Répression, Chili | Laisser un commentaire

Chili : Les lycéens en mouvement depuis les évènements de juin 2006

Pelao Carvallo de Ni Casco Ni Uniforme, pour le MOC du Chili, Santiago le 8 juin 2006. Traduction : Daniel.

Depuis Arica dans l’extrême nord jusqu’à Punto Williams dans la province antarctique (cap Horn). La lutte ne s’est pas atténuée car, grâce à l’occupation des lycées (occupation de l’établissement par les assemblées d’étudiants), elle alla en enthousiasmant non seulement les étudiants eux-mêmes mais tout le pays qui, année après année, subit l’expérience d’une éducation néolibérale. La loi LOCE vint finalement établir au Chili le néolibéralisme dans l’éducation, ce processus initié dans les années quatre-vingt par la dictature au moyen de la municipalisation de l’éducation publique (transfert de l’administration des lycées et collèges du ministère de l’Éducation aux municipalités) et par la destruction des universités d’État et l’ouverture d’universités privées non traditionnelles (qui n’appartiennent ni à l’ÉÉglise ni à la francmaçonnerie). Lire la suite

juin 7, 2007 Posted by | Chili | Laisser un commentaire