Les espérances planétariennes

Mapuches contre Benetton

« Ils luttent depuis cinq ans pour 535 hectares sur les 965 000 détenus par le groupe Benetton au sud, qui, selon eux, ont appartenu à leurs ancêtres. Ils ont été expulsés en 2002 et maintenant ils sont revenus. Ils vivent sous des tentes et un juge leur interdit jusqu’à faire du feu. Le quotidien argentin Página/12 a passé neuf jours avec les membres de la communauté, qui racontent comment ils pensent résister.

La journée démarre avec les « jey-jey-jey-jey  » de reconnaissance lancés les bras vers les montagnes de l’est, où le soleil commence à poindre. Ils accomplissent la cérémonie face au pillán kutral, « le cœur de la communauté », comme ses membres le définissent. « Feu sacré » serait une traduction approximative. A Santa Rosa Leleque, le pillán kutral est allumé depuis le 14 février dernier, quand trente hommes, femmes et enfants ont franchi la clôture pour déclarer leurs 535 hectares « territoire mapuche récupéré ». Le feu, qui abrite des forces des ancêtres, vit dans un cercle de pierre sur deux mois de cendre. On lui doit un respect absolu : il est interdit d’y jeter des mégots de cigarette, des sachets de thé ou des déchets. Il n’apporte que la lumière et la chaleur. Pour cuisiner et brûler, il y a le foyer normal, délimité par un mur de briques. Cet élément fondamental de la religion mapuche n’échappe pas au conflit entre la communauté et la Compagnie des Terres du Sud Argentin, le visage du groupe Benetton pour maintenir clôturés 965 000 hectares du pays. La semaine dernière, la justice a interdit à la communauté de faire du feu tant que le conflit légal n’est pas résolu. Mais pour que personne n’accuse les institutions d’être impitoyables, on n’autorise le feu que si le bois est apporté de l’extérieur. Les mapuches pensent que la mesure « est cruelle. Ils la dictent juste quand l’hiver arrive. » Lire la suite

Publicités

juillet 2, 2007 Posted by | 1-Anti-racisme et droit des peuples, Argentine | Laisser un commentaire

Argentine : présentation de la Fédération d’Organisations de Base

La Fédération d’Organisations de Base (FOB) est une organisation formellement née en 2006, autonome de tendance libertaire. Elle regroupe des Mouvements de chômeurs et des collectifs politico-culturels et de contre-information.

 

MTD OSCAR BARRIOS

Le MTD Oscar Barrios est né au milieu de l’année 2001 dans le nord-ouest de la banlieue de Buenos Aires. Aujourd’hui nous sommes plus de 300 compagnons et compagnes organisés dans onze quartiers autour de José c Paz. En plus de la lutte dans la rue, l’autonomie, les ateliers de formation, le travail autogéré (boulangerie « la conquête du pain », conserves « terre et liberté », pizzería « el corte » (la coupure) font partie de notre lutte quotidienne. Les différents gouvernements nous refusent le droit au travail, à la santé, à l’éducation, en bref à une vie digne. Seulement en nous organisant depuis en bas nous pourrons freiner l’avarice des puissants et obtenir une plus juste et égalitaire. Nous luttons pour cela. Nous ne baisserons pas les bras et nous continueronts à construire pour un changement social. Lire la suite

juin 6, 2007 Posted by | 3-Histoire et théorie anarchiste, 6-Résistances, Argentine | Laisser un commentaire

Buenos Aires: Récupérer le travail – construire le futur

Bulletin du FUP, n°2, mai 2007

 

« Le Front d’Unité Populaire (FUP), formé par les quartiers El Pato, Barrio 11 (Berazategui), Barrio Parque (Florencio Varela), San Jeronimo (Almirante Brown), lutte pour le droit au travail digne. Que nos compagnons aient leur travail, un salaire avec lequel maintenir leur famille, c’est pour nous une priorité. Pour cela le mouvement impulse différents projets de travail organisés autour des principes du FUP : Lire la suite

juin 6, 2007 Posted by | 3-Histoire et théorie anarchiste, 6-Résistances, Argentine | Laisser un commentaire