Les espérances planétariennes

Palestine morcelée, Palestine démembrée

Après 40 ans d’occupation, de colonisation, 40% du territoire de la Palestine est désormais innaccessible à ses habitants. Colonies, zones militaires et routes réservées ont fragmenté à un tel point le territoire du futur état, que sa viabilité est désormais en question.

Une nouvelle carte de l’ONU trace les contours de la réalité en Cisjordanie

par Sharmila Devi et Harvey Morris, The Financial Times, 4 juin 2007

40 ans après la conquête de la Cisjordanie par Israël durant la guerre des six jours, une nouvelle carte (voir ci-dessous) en donne la configuration la plus exhaustive jamais réalisée jusqu’ici ; elle montre un territoire morcelé en douzaines d’enclaves séparées par des routes israéliennes, des colonies, des barrières et des zones militaires, dans lequel sont confinés 2,5 millions de Palestiniens.

Produite par le Bureau de coordination pour les Affaires humanitaires des Nations-Unies, la carte a été réalisée à partir d’une vaste enquête de terrain combinée à une analyse de photos satellites.

Elle procure une image de synthèse que les officiels jugent plus complète même que les représentations cartographiques élaborées par l’armée israélienne.

(GIF)

Nouvelle carte de la Cisjordanie 40 ans après la conquète par Israël durant la guerre des 6 Jours. En orange, les zones interdites d’accès aux palestiniens. Les cercles représentent les barrières de contrôle.

Par l’effet de l’infrastructure civile et militaire israélienne, 40% du territoire [de la Cisjordanie], ce qui représente en gros la surface de l’Etat du Delaware aux Etats-Unis ou celle du Comté anglais du Norfolk, est interdit d’accès aux Palestiniens.

Le reste du territoire comprenant des villes principales telles que Naplouse et Jéricho, est fragmenté en enclaves isolées. Le déplacement entre elles est entravé par 450 barrages routiers et 70 points de contrôle tenus par des groupes de soldats.

Les cartographes des Nations-Unies ont focalisé sur les terres assignées aux colonies juives, les routes réservées aux colons, la barrière de séparation de Cisjordanie, les secteurs militaires interdits d’accès et sur les réserves naturelles.

Ce qui reste c’est une zone d’habitation étonnamment similaire au territoire assigné à la population palestinienne par les plans de la sécurité israélienne datant de la période d’après-guerre, en 1967.

Le processus de bouclage des enclaves civiles s’est accéléré durant les années [suivant le soulèvement palestinien déclenché en 2000 et après le rétablissement par Israël de sa juridiction militaire, y compris dans les régions relevant auparavant du contrôle de l’Autorité palestinienne en matière de sécurité.

Un réseau de routes, conçu pour faciliter le mouvement des colons juifs, limite l’intercommunication entre les enclaves palestiniennes. Un réseau secondaire, en voie de construction, devrait donner aux palestiniens des moyens limités de se mouvoir par l’intermédiaire de tunnels, de ponts et de fossés.

Des diplomates estiment que les transformations de l’infrastructure pourraient aboutir à la légalisation de cette cantonisation de facto de la Cisjordanie. Près de 450 000 israéliens vivent en Cisjordanie et dans la partie Est de la ville occupée de Jérusalem. Et les colonies se sont développées dans la proportion de 5,5% par an contre moins de 3% pour [les agglomérations] palestiniennes.

La carte fait partie d’un certain nombre de documents dont la publication ce lundi, a coïncidé avec l’anniversaire de la guerre de 1967.

L’organisation pour les droits de l’homme, Amnesty, a publié un rapport qui accuse Israël de saisie illégale de terres en Cisjordanie et a appelé à une action urgente pour dénoncer « les abus outranciers contre les droits de l’homme perpétrés sous l’occupation ».

Le ministre israélien de la Justice a condamné le rapport qu’il juge « partial, immoral et criblé d’erreurs ».

Publicités

juin 10, 2007 - Posted by | 1-Anti-racisme et droit des peuples, Palestine

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :