Les espérances planétariennes

Marche nocturne des mal-logés

 

 

La France qui ne peut pas dormir a manifesté … et rien de neuf sous les tristes tropiques des ministères.

 

 

 

Les mal-logés, fatigués de ne pouvoir dormir normalement ont organisé une marche nocturne le samedi 2 juin depuis la rue de la Lurne M° StrasbourgSt Denis, laquelle a mobilisé près de 600 personnes. Merci à tous et toutes de s’être déplacés pour soutenir les mal logés, symbole du jean-foutre du nouveau gouvernement comme ceux qui l’ont précédé.

 

Révolte, Révolte !

 

 

 

 

 

 

Les mal-logés sont reconnus comme prioritaires pour accéder à un logement social et pourtant ils attendent plusieurs années dans des situations de suroccupation invivables. Vivre en famille dans une, voire deux pièces pèse sur le moral, la santé et dans tous les actes de la vie quotidienne des parents et des enfants. C’est la nuit que les angoisses sont les plus vives. Les mal-logés, faute de logement décent, dorment mal.

 

 

 

Vivre dans un logement trop petit, être locataire d’une chambre d’hôtel, être hébergé chez des tiers dans un logement souvent déjà suroccupé entraîne des situations impensables :
- Absence totale d’intimité pour les parents et les enfants, dont les adolescents : tous sont contraints de dormir dans la même chambre. Les adolescents n’ont souvent pas d’espace propre permettant de s’isoler pour travailler, s’habiller, s’épanouir. Les couples n’ont plus aucune intimité, souvent la mère de famille dort avec les enfants, pendant que le père dort sur le canapé…
- Absence totale de confort : Les moyens du bord permettent de mal dormir, souvent un canapé clic-clac ou un matelas posé au sol, partagés par toute la famille.
- Absence de sommeil apaisé : Le soir, les parents et adolescents gênent les plus petits pour s’endormir, les enfants plus petits réveillent souvent les plus grands dans la nuit. L’espace étant trop étroit, chacun se gêne. Les parents, qui finissent tard ou commencent tôt le travail, réveillent toute la famille. Si un parent travaille de nuit, il ne peut se reposer la journée, ne pouvant s’isoler dans une pièce.

 

 

 

Ces situations qui perdurent pendant plusieurs années ont des conséquences négatives immédiates et durables sur l’épanouissement de chacun.

 

 

 

Souffrir d’un manque de sommeil entraîne des problèmes dans tous les domaines :
- A l’école : Combien de fois, les enseignants ont-ils remarqué un enfant qui dort en classe, ou qui, au contraire, est agité ? Combien de parents craignent l’échec scolaire pour leur enfant qui doit faire ses devoirs sur le palier, dans les toilettes.
- Sur la santé : Le manque de sommeil est néfaste pour la santé, auquel s’ajoutent les pathologies respiratoires augmentées par les phénomènes de condensation dans le logement.
- Sur l’épanouissement personnel et sur la famille : Le manque d’espace, d’intimité entraîne également une dévalorisation de soi. Souvent faute de sommeil, la nervosité et le stress sont plus importants. Les tensions dans le couple sont plus vives.
- Au travail : Comment assurer la sécurité au travail lorsque l’on tombe de fatigue ?

 

 

 

Par ailleurs, la précarité du logement engendre inévitablement la peur de se retrouver à la rue, d’être menacé d’expulsion. Cette peur va souvent grandissant lorsque les critères d’attribution de logement restent opaques et l’attente aussi longue.

 

 

 

Les mal-logés n’en peuvent plus de vivre dans ces conditions insupportables qui à terme détruisent les couples, éclatent les familles et précarisent des générations.

 

 

 

Le relogement de tous les mal-logés est une nécessité. Cela passe par une politique du logement volontariste avec la construction massive de logements sociaux et l’application des lois existantes (réquisition, SRU.).

 

 

 

Comité Actions Logement
- Maison des associations Boîte n°29, 15 pass Ramey, 75018 Paris
- Tel/Fax : 01-42-57-14-62

Publicités

juin 7, 2007 - Posted by | 4-Leur société, France

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :